Vous soutenir dans la réalisation de vos projets artistiques amateurs sur Vannes et son agglomération
AUDIENCE suivi de VERNISSAGE de Vaclav Havel

AUDIENCE suivi de VERNISSAGE de Vaclav Havel

Dans les années 1960, la République socialiste tchécoslovaque, qui fait partie du bloc soviétique, est dirigée par le Parti communiste tchécoslovaque. Entre 1953 et 1968 le pays entame un processus de déstalinisation. Mais le régime se caractérise par l’absence de démocratie, un parti unique et une répression des opposants par la police et le service des renseignements, la Sécurité d’État tchécoslovaque. La censure frappe les écrivains et les artistes. Mais les dissidents s’organisent pour dénoncer les abus du régime : l’Union des écrivains tchécoslovaques réclame une littérature indépendante du pouvoir. En juin 1967, certains écrivains comme Milan Kundera, Pavel Kohout et d’autres encore, saisissent l’occasion du quatrième congrès de l’union des écrivains tchécoslovaques pour critiquer la censure et la nature totalitaire du régime. Quelques mois plus tard, le parti communiste décide de prendre des mesures contre les intellectuels qui veulent des réformes, en contrôlant les maisons d’éditions et leurs publications. Vàclav Havel perd le droit d’exercer au théâtre et est inscrit en tête de liste des écrivains interdits. C’est de ce traumatisme que naitra en 1975 Audience & Vernissage.

AUDIENCE

Sladek, brasseur en chef, convoque dans son bureau, Ferdinand Vanek, écrivain dissident. Engloutissant des litres de bière, usant de ses pouvoirs de petit chef, Sladek propose à Ferdinand, aide et protection en échange d’un rapport de mouchard, attendu par la police.

VERNISSAGE

Ferdinand, un intellectuel dissident forcé de travailler dans une brasserie, est invité chez des amis, Vera et Michael. Ceux-ci lui montrent leur bel appartement, se vantent de leur réussite et veulent à tout prix que Ferdinand les rejoigne dans leur conformisme.

Avec David Chic, Philippe Robdes, Manon Chartrand, Stanislas Boureau.

Homme de lettres devenu homme d’État, Václav Havel représente pour son pays l’intellectuel engagé que des circonstances exceptionnelles propulsent sur le devant de la scène politique. Il est né le 5 octobre 1936 dans une famille de la grande bourgeoisie tchèque. Ces origines de « privilégié » suffirent à faire rapidement de lui un marginal déclassé sous le régime communiste. Il se fraya pourtant un chemin vers la littérature et plus particulièrement vers le théâtre avant de devenir, après 1968, la figure emblématique de la dissidence. On peut ainsi distinguer dans sa biographie trois phases complémentaires : l’écrivain et dramaturge qui perce lors du dégel des années 1960, le dissident fondateur de la Charte 77 sous le régime de la « normalisation » après l’écrasement du Printemps de Prague en 1968, enfin le président de décembre 1989 à février 2003.

 
Le Vent des  Peupliers   De Gérald Sibleyras

Le Vent des  Peupliers De Gérald Sibleyras

Le Vent des  Peupliers

De Gérald Sibleyras

Cette pièce créée au théâtre Montparnasse à Paris en 2003 réunit 3 vieux militaires de la grande guerre sur une petite terrasse de leur hospice des armées.

Ils essaient d’occuper le temps en le jalonnant de fanfaronnades, de mensonges, d’agacements mutuels mais aussi de rêveries et de  projets improbables
Face au caractère  comique et parfois amer  du texte, c’est de nostalgie et de mélancolie dont il s’agit avec des personnages au soir de leur vie, impuissants dans leur recherche d’un autre ailleurs mais résolus à rêver.

L’humour se mêle à la tendresse et à l’humanité des rôles rendant attachants des personnages au caractère irascible, insouciant et névrosé.

La pièce sera jouée à plusieurs reprises soit :

8 octobre à la salle des tilleuls à Caden

15 octobre au Dôme à St Avé

12 novembre à la salle Françoise d’auboise à Pluherlin

19 novembre à la salle polyvalente à Locmariaquer grandchamp

25 février 2023 au Triskel à Ploeren

3 mars 2023 à la salle Kerkaradec à St Gildas de Rhuys