Vous soutenir dans la réalisation de vos projets artistiques amateurs sur Vannes et son agglomération
Share Button

Mise en scène de Jean-Pierre André
Avec
Serge CARO
Olivia DELANOY
Yves LEBOUCHE
 

Comédie en 2 actes – 3 personnages – 1h20

Par une belle nuit d’été, Max et Fernand, pour des raisons aussi obscures qu’insolites, se retrouvent à trois heures du matin sous la voûte étoilée à discuter de l’existence de Dieu.
L’un est athée, l’autre croyant, la discussion tourne à la dispute. L’arrivée inopinée d’une jeune femme, falotte et désespérée, qui plus est affligée d’un défaut de prononciation, va mettre un terme à leur controverse. Les deux compères, touchés par la détresse de la malheureuse qui a tout raté dans l’existence, même son suicide, vont lui rendre service en l’aidant à passer dans l’autre monde. Ils y mettront tant d’application qu’ils y passeront eux-mêmes… et l’acte se termine par la disparition des trois protagonistes !
La pièce pourrait s’arrêter là, faute de combattants, mais – « the show must go on » – on retrouve Max et Fernand dans un néant de théâtre qui ne satisfait ni les espérances de l’un, ni les non-croyances de l’autre. L’arrivée de leur compagne d’infortune va les tirer d’embarras. Elle réapparaît, transfigurée et rayonnante, « telle qu’en elle-même l’éternité la change », donnant libre cours à une imagination créatrice que les contingences terrestres avaient bridée, et apportera à la pièce, par sa verve et sa jubilation, un dénouement inattendu, et aux éternelles interrogations de nos disputeurs une réponse qui convaincra l’un et l’autre. On ne saurait en dire plus sinon que «  La carpe du duc de Brienne » se termine tout naturellement en queue de poisson.

Découvrez la bande-annonce du spectacle d’Arts-en-Scènes